Category Archives: Veronika

Sur le bout de la langue

Tout d’abord, j’ai remarqué une jambe. Un spécimen magnifique, longiligne, vêtu d’un bas noir. Ce sont des choses que je remarque. Depuis que je vis à Bruxelles, j’en ai vues de toutes sortes. Des jambes rondelettes, plutôt pudiques, avec un … Continue reading

Posted in On the tip of my tongue, Veronika | Leave a comment

Ma terre est la tienne

Jusqu’au début de l’été dernier, monsieur Kikoburo, notre nouveau voisin japonais, se montrait discret. Mais un soir, il a sonné à notre porte et, après maintes inclinaisons de la tête, il a tendu vers moi un objet mystérieux. – O-chūgen, … Continue reading

Posted in My land is your land, Veronika | Leave a comment

Manger la terre

Notre ferme était la dernière du village, à la lisière d’une forêt immense. Les arbres, envahissants comme des rats, rognaient notre champ. D’année en année, à coup d’efforts surhumains, Père arrachait à la forêt chaque parcelle de terre volée. Au … Continue reading

Posted in My land is your land, Veronika | Leave a comment

Je vous connais mieux que vous ne me connaissez

Vers la fin de la matinée, le téléphone d’Alice s’est mis à sonner. Elle était en pleine réunion de travail à l’hôpital où elle travaillait comme psychologue. Voyant que c’était son mari, elle a répondu sans hésiter une seconde. ‒ … Continue reading

Posted in Big Bad Neighbour, Veronika | 1 Comment

Lettre au père qui n’est pas le mien

LETTRE AU PÈRE QUI N’EST PAS LE MIEN La lettre que j’ai écrite à Paul brûle dans ma poche. J’ai l’impression que tout le monde peut la voir, comme si mon pantalon était transparent. Être transparente, c’est justement ça, mon … Continue reading

Posted in Saying goodbye without leaving, Veronika | Leave a comment