Ma main droite

Depuis quelques temps, j’ai des disputes avec ma main droite.

Elle m’a accusé de la tromper avec ma main gauche. Elle l’a toujours vue comme une rivale. J’entends encore ses récriminations : « Mais qu’a-t-elle de plus que moi ? Est-elle plus belle, plus mince, plus grande que moi ? Plus jeune ? » J’avais beau dire, elle n’écouta aucun argument. Allez raisonner une main droite !

De mon côté, j’ai aussi eu quelques doutes. Depuis quelques temps je soupçonnais pendant nos ébats qu’elle cherchait uniquement son propre plaisir, en négligeant le mien.

Help!

J’ai toujours essayé de ne jamais avoir les deux mains ensemble, pour limiter les crises de jalousie. Au quotidien, c’est un enfer. Par exemple, pour se laver les mains : la dernière fois elle a essayé de noyer l’autre, qui s’est débattue. Conclusion, c’est moi qui avais de l’eau partout. Aussi, si j’écoute quelqu’un parler, assez naturellement il m’arrive de joindre mes deux mains l’une contre l’autre, comme ça sans y penser. Subitement, je vois l’une tenter furieusement d’étrangler l’autre. Essayez de rester sérieux et posé dans un pareil cas devant votre interlocuteur hébété. Moi je n’y suis pas arrivé.

Hier soir, la dispute est allée très loin. Ma main droite m’a de nouveau fait une scène, qu’elle a conclue en me giflant violemment. Elle avait même le toupet de me dire que je pouvais m’estimer heureux de n’avoir pas eu droit au coup de poing !

Pour la première fois nous avons fait chambre à part, moi sur le canapé et elle dans le lit. Ce n’était pas évident car j’ai dû déplacer tous les meubles pour placer le canapé et le lit près de la porte. Au final, j’étais épuisé, mais au moins je me suis endormi facilement. Cela m’a épargné des interrogations existentielles : pourrions-nous vraiment vivre l’un sans l’autre ? Je n’ose pas imaginer la difficulté d’un divorce : passer chez le juge, puis chez le chirurgien… Et puis, après cela, si je me remettais avec une autre main droite, ce ne serait jamais tout à fait pareil.

Ce matin au réveil ma main était toujours de mauvais poil. Elle a refusé de me préparer mon petit-déjeuner. J’ai dû demander à ma main gauche de me dépanner, mais celle-ci a moins l’habitude et j’ai mis de la confiture partout. Alors forcément, la main droite s’est rappliquée, hilare, en me disant : « Tu vois, elle ne sait rien faire. Vraiment, je ne vois pas ce que tu lui trouves. »

Je ne sais pas où cette affaire va se terminer…

Yves

Advertisements
This entry was posted in Big Bad Neighbour, Yves. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.