Bruxelles

Comme une dame sans âge
qui par pudeur cache son visage,
par un demi-mot elle attise les secrets
et veille à fuir les regards indiscrets.

Comme une bouteille à la mer
lors d’un long voyage éphémère,
par les rues perdues elle navigue sans fin
pour s’enivrer de leur petit parfum.

Elle aime jouer des tours aux âmes les plus blasées.
Aux parfaits inconnus, elle s’amuse à voler des baisers.
Qui n’aimerait pas, devant sa douce figure,
noyer son chagrin dans sa chevelure ?

Elle manque tous les rendez-vous
mais vient un jour s’installer chez vous.
D’une main distraite, elle se laisse caresser.
Un mot imprudent risque de la froisser.

Un coup de griffe, elle s’en va,
en prenant des airs de diva.
Mais comme elle craint de se faire oublier
elle revient un jour ronronner à vos pieds.

Qui n’aimerait pas apprivoiser cette dame,
cette fausse ingénue, une fantaisiste dans l’âme ?
Quand vous ôtez son masque, elle éclate en étincelles,
vous glisse entre les doigts et votre cœur chancelle.

 

Paroles: V. Valentová
Musique: Y. Fourneau

Advertisements

About writingbrussels

Seven Writers. Three Languages. One City.
This entry was posted in Yves. Bookmark the permalink.

3 Responses to Bruxelles

  1. Paule Masai says:

    Superbe, j’adore !

    Like

  2. Excellent way of describing, and fastidious article to obtain data on the topic of my
    presentation subject matter, which i am going to convey in academy.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s